El Georges : un peu plus dans l'histoire

Par redaction

Hier dans la mythique salle Showbuzz à Kinshasa, il a écrit l'histoire. L'histoire du Rap gospel, dont il se positionne [involontairement peut-être] comme la principale figure francophone. Pour son concert "𝗬𝗲𝗯𝗲𝗹𝗮 𝗡𝗱𝗲𝗸𝗼", le prodige de HappyPeople, a régalé les 500 privilégiés venus boire à sa source.

Pendant plus de 3H, le prédicateur-rappeur, a usé de mots, pour soigner les maux qui minent le corps de Christ, dans un style chirurgical. Loin des postures hypocrites de ceux qui jugent son style, El Georges assume. "𝗝'𝗮𝘀𝘀𝘂𝗺𝗲", le titre devenu culte, choisi pour boucler la boucle, d'un concert réchauffé par la présence sur scène de Dena Mwana, venue l'honorer. 

Hier à Kinshasa, 𝗘𝗹 𝗚𝗲𝗼𝗿𝗴𝗲𝘀 a frappé un grand coup, dans la continuité d'une carrière à succès, qui conforte de plus en plus son positionnement, comme 𝗿𝗼𝗶 𝗱𝘂 𝗿𝗮𝗽 𝗚𝗼𝘀𝗽𝗲𝗹 dans la Francophonie. Ce n'est pas exagéré de le dire.


El Georges Music
Happy People.

Nom