Joel LONGO : chantre des temps de la fin, nous présente "Mosungi Ya Mabota"

Par redaction

Pasteur Joel LONGO est chantre évoluant en Angleterre plus précisément dans la ville de Londres.  Marié à une seule épouse Esther LONGO, avec qui ils ont 4 enfants dont 2 garçons et 2 filles. Après avoir longtemps résisté à l’appel, Joel LONGO recevra finalement Jésus-Christ comme son seigneur et sauveur en 1992. De cet appel, est né Jesus The King Ministry – JKM Church en sigle. 

Jesus the King Ministry Church est une église qui a pour vocation de gagner les âmes. Dans sa mission, le pasteur Joel prêche sur les temps de la fin et prépare l’église à l’enlèvement et à la rencontre de l’époux. Il a à son actif une chaîne télévisée qui diffuse à partir de Londres dans le box SEPELA TV, au canal 114. À la fois conférencier et Guitariste (soliste et accompagnateur), le pasteur Joel s’est entretenu avec nous sous sa casquette de chantre de l’Éternel. 

" "


Pour la petite histoire, Joel LONGO a d'abord contribué comme guitariste soliste aux œuvres de plusieurs musiciens et groupes profanes en l'occurrence Filone de Wollo, Filone de Terra Nova, Tambour Levalois, Empire Bakuba et tant d'autres. C’est suite aux encouragements de ses co-équipiers qui ont trouvé quelque chose de particulier en lui que Joel LONGO a tronqué ses talents de « très bon footballeur », comme il le déclare lui-même, pour se lancer dans la carrière musicale. Déjà, il combinait le football et la musique.

Converti aux christianisme en 1992 de suite de l'approche évangélique de Pobi Don Karl, il sera transféré à l'église Christ Roi que dirige l'apôtre Mpia Bungu Miracle. 9 ans se sont écroulés, 9 bonnes années Joel LONGO devrait mûrir et prendre forme pour la grande mission qui l'attendait. Tel un embryon dans les seins d'une mère, le 18 Mars 2001, cet embryon devrait naître, voilà Joel LONGO qui est consacré pasteur par le Bishop Muanza Wa Muanza. 

Rappelons toutefois qu'en 1987 déjà, Joel LONGO avait fait ses premiers pas dans le gospel avec l'orchestre Lola Stars de l'église Sainte Trinité de Matete, à Kinshasa. 


« Comme tout numéro 9, j’étais un très bon attaquant et buteur. Et c’est sans regret que j’ai fait mon choix en me lançant dans le gospel. Je fais la musique comme un don reçu gratuitement de Dieu, car j’étais dans le monde et Dieu m’a récupéré. » 


Curieux de savoir d’où lui venait l’inspiration, le chantre pasteur Joel LONGO a déclaré qu’il recevait ses « inspirations essentiellement de la méditation de la parole de Dieu, la prière ou lors du culte et la prédication. » 

"Mosungi ya Mabota", est fruit de ces inspirations. Sorti il y a peu et encore en promotion, "Mosungi Ya Mabota" est le tout premier album du chantre pasteur Joel LONGO. C'est un album de 6 titres dont principalement "Mikumba", "Tolo Na Se", "Nakobanga Te", "Ekimelo"...etc.

"Monsungi ya Mabota" est une œuvre phonographique aux influences typiquement congolaises aussi bien dans la thématique exploité que dans la rédaction des textes. Le clip d'un seul titre à savoir "Tolo Na Se" a déjà été réalisé et est disponible sur YouTube. Il cumule à ces jours quelques centaines de vues.


Le chantre Joel révèle avoir pour modèle dans la musique chrétienne deux autres figures du gospel congolais à savoir le pasteur Kool Matope et Franck MULAJA : 


« Dans le temps, c’était l’album GOLGOTHA du frère Kool MATOPE qui m’avait poussé à aimer le gospel, et j’appréciais énormément ce frère, surtout pour la profondeur de ses cantiques. Puis il y a aussi Franck MULAJA avec particulièrement la chanson SONDE-MOI qui m’a beaucoup marqué. » 


Pas facile de concilier la pastorale avec le chant. Face à cette réalité, le pasteur Joel affirme : 

« J’ai une femme qui est bien instruite et enseignée pour le ministère. Elle m’est véritablement une aide semblable. Quand je ne suis pas à l’église, c’est elle qui reste et elle fait bien son travail. L’essentiel de mon temps, je le consacre à la propagation de l’évangile du salut au nom de Jésus-Christ. La musique est pour moi un don qui accompagne mon ministère.»


La rédaction

Nom