Chrispella Malembo : "De la mort à la vie", est le témoignage d'une vie marquée par l'amour de Dieu ...

Par redaction

 

 

Dans la sombre nuit de notre parcours sur cette terre, le ciel déploie avec clémence un peu plus chaque jour des étoiles qui brillent d'une grâce particulière. Chacune d'elle apporte un message authentique pour l'édification de l'église corps du Christ. Nous avons eu l'opportunité de croiser sur notre chemin une servante de Dieu. Elle est chantre gospel, Chrispella Malembo, puisque c'est d'elle qu'il s'agit est adoratrice et messagère par la chanson. Présidente et coordonnatrice de Forever Worshippers Family (F.W.F / Foundation), elle a accepté de nous parler de sa carrière gospel.

 

Gospemuzik.cd : C'est à peine que certains vous découvrent avec notamment le titre "Anonymat", pourriez-vous nous raconter la petite histoire derrière ce titre ? 

Chrispella Malembo : Partant du concept et du projet "De la mort à la vie" qui est le titre de mon prochain album, "Anonymat" est une des chansons par laquelle nous expliquons ce que Dieu fait dans les différentes étapes de la sélection et de la préparation où Il nous taille, nous façonne, nous brise, nous surdimensionne, nous étire, fait en nous le travail de calibrage et de reprogrammation totale de notre système de pensée par le renouvellement de l'intelligence, nous équipe et met tout en œuvre pour nous rendre mature afin d'être prêts pour pouvoir le représenter valablement à la face du monde !

Nous avons vus dans le clip un personnage qui ne peut passer inaperçu dans la sphère du gospel au Congo, il s'agit de Michel H. Bakenda. Qu'est-ce qui a motivé le choix sur sa personne ? Ça pouvait bien être quelqu'un d'autre :

Oui, en effet, ça pouvait être une autre personne, mais Dieu a permis que ça soit le frère Michel Bakenda. Personnellement, j'apprécie la grâce de Dieu sur cet homme qui a cru en moi et en la grâce de Dieu en moi. Je vous précise que la chanson Anonymat est l'une des pierres visibles qu'il a apportée dans mon projet intitulé "De la mort à la Vie", un projet sur lequel je travaille depuis 5 ans et que vous découvrirez très bientôt s'il plaît à Dieu.

Le frère Michel Bakenda a initié cette collaboration qui a été d'une grande opportunité pour moi. Il a cru en ce que Dieu a déposé en moi, nous avons prié et nous nous sommes mis à l'œuvre. Aujourd'hui, gloire soit rendue à Dieu, car ce chant bénit plus d'une personne.

" "

 Que représente pour vous le gospel? Est-ce une vocation ou juste une occasion d'exprimer votre attachement et votre amour à Jésus-Christ ? Pensez-vous faire carrière jusqu'au retour de Christ ?

Etant adoratrice de part mon identité chrétienne et passionnée pour le salut des âmes avant même d'être chantre  ,

la musique est pour moi un moyen par lequel je communique la pensée originale et authentique de Dieu pour l'humanité qui consiste à délivrer ceux qu'on traîne à la mort, à consoler les âmes en détresse et à rétablir l'ordre divin sur la terre.

Et je désire évidemment demeurer cette adoratrice du Dieu vivant tout au long de mon parcours ici sur la terre .
Ma prière est que je reste dans sa volonté et ceci avec ou sans carrière artistique .
Chaque jour qui passe , je prie que le Saint-Esprit me soutienne de manière à honorer le Seigneur Jésus toute ma vie, de continuer à le servir en servant les autres, de lui rester fidèle et loyale jusqu'à ce qu'Il revienne nous prendre

"De la mort à la vie" vous l'avez dit, c'est le titre de votre prochain album. Et si nous en parlons brièvement ?

En une phrase, je dirai que cet album intitulé

"De la mort à la vie", est le témoignage d'une vie marquée par l'amour de Dieu et transformée par la puissance de l'œuvre de la croix. 

Un projet sur lequel nous travaillons depuis 5 ans dans l'anonymat et que vous allez découvrir très bientôt par la grâce de Dieu. 

" "

Qui est-ce qui vous inspire dans le gospel congolais, un.e chantre qui vous motive et que vous avez pour modèle?

Plusieurs serviteurs de Dieu de mon pays me bénissent ça c'est sûre, comme maman Nadège Mbuma qui m'a beaucoup béni en grandissant, je l'ai beaucoup écouté et même interprété ses chansons que j'ai finit par être surnommée Nadège par mon entourage. 
Aujourd'hui plusieurs femmes et hommes de Dieu me bénissent.  Ils sont tellement nombreux  que je ne saurais les citer içi.
Mais j'aimerais honoré ici Maman Dena Mwana, cette femme qui m'inspire beaucoup par sa façon de rendre culte à Dieu et de conduire son peuple dans sa présence. J'avoue que je l'aime un peu plus chaque fois que j'ai l'occasion de la suivre.

Nazali Mokristo

Nom